Un site utilisant unblog.fr

UN FIL A LA PATTE
29 septembre, 2013, 23 h 44 min
Classé dans : Non classé

 

Wesh wesh Edilecteur, oui je te parle au singulier car tu dois être tout seul, tiens je te baisse la lumière et je mets une bougie parfumée, làààà, on est plus intimes comme ça, ma douceur, Edith’O reprend sa plume après un certain temps d’absence, réactive le blog, tiens il marche encore dingue! Pour te causer un peu. Teu teu teu OUI elle fut absente parce qu’elle est occupée. Elles se roulotte pas les paluches, elle se tournoie pas les phalanges opposables, elle se touchotte pas la nouille, et les paupiettes elles vont pas se faire toutes seules. Et je te parle même pas de l’épilation des pieds et du gommage fessier. Bref. Une vie de déglingo je te dis.

 

Oui ami lecteur long time no see mais me voilà, je saute d’un pas alerte au dos de mon fidèle destrier, virginale, martiale, armée de la très Sainte mission de pourfendre la médiocrité ambiante. Ou de râler un peu en me servant de toi comme déversoir. Oui je pourfends la médiocrité et oui ça va très bien les chevilles. N’oublie jamais que la fausse modestie est l’apanage des vaniteux alors oui je prétends te servir al dente, saignant au milieu, bleu sur les pourtours, mais chaud (toute personne qui commande une viande bleue ajoute toujours ça, t’as remarqué? Bleu, mais chaud!) roulé sous l’aisselle, une nouvelle humeur.

 

Passons à ma bête noir du jour.

UN FIL A LA PATTE pierre_bellemare-150x150

Elle fait une quinzaine de centimètres, sur 5, à vue de nez, sur 0,5. Tu visualises dans l’espace? Un rectangle à la con, de 599€ environ Maryse, une petite surface vitrée, en général plus cradingue que la lunette de tes chiottes, ce qui t’empêche pas de l’emmener partout partout avec toi, dans ton baise en ville, et même dans ton dodo, et de faire ta petite goutte de bave sur lui, comme s’il pouvait déchiffrer tes rêves humides en le collant suffisamment à ta tête. C’est dire si l’immunité n’est pas un vain mot et le corps humain une bien belle machine pour résister à autant de bactéries. Tu le trimballes partout avec toi parce que c’est ton petit doudou. Ton objet transitionnel. Ta drogue. Ta came, ton opium, ton temesta, ton viagra. T’as compris la métaphore toi aussi t’as lu les Paradis Artificiels. Quand il donne des signes de faiblesse, tu le tapotes, inquiet. Ouf, il repart, tu le reposes délicatement sur un petit coussin. Il  ne réagit plus! Au bord du gouffre tu cherches illico pesto (con parmiggiano) le rail de chemin de fer le plus proche pour te suicider. Si tu veux un conseil, ne te donne pas cette peine, d’une tu vas emmerder des centaines de passagers ésséncéhéfiens dans ta tentative de passer de vie à trépas. Contente-toi de lécher l’Objet Mystère, tu devrais mourir de peste du choléra dans les 10 minutes tant il est contaminé.

doudou-150x150

Tu n’as toujours pas trouvé l’Objet? Dring! Dring! C’est moi, le néléphone, la corne de brume qui te permet de déblatérer pour ne rien dire, en te faisant un cancer de l’oreille, qui te permet de te faire déranger 7 jours sur 7, H24 par une Chantal aux doux accents de Tunis qui s’appelle Chantal comme moi je m’appelle Marine Lepen et qui veut te vendre une box, l’objet merveilleux qui permet aussi de te balancer dans les fossé avec ton véhicule, en conduisant, je suis le téléphone!

 

Alors pardon. J’ai pu, moi Edith’O, par le passé, te sembler légèrement old school, vintage, obsolète, moyenâgeuse. C’est pas beau de critiquer la vieillerie. Mais je n’aimerais pas perdre mon précieux lectorat qui se compose, je te le rappelle, uniquement de toi, tout ça parce que je ne serais pas à la page. la Païïïge.  Si je peux l’être. Je suis E-Dith’O 2.0. Figure-toi. Complètement cyber, moderne, post moderne même, connectée et tout et tout.  J’en ai un de seumarteufone, figure-toi, un bien coréen fabriqué à la sueur de petit taulards asiates, tout ce qu’il y a d’à la pointe. Et les mobilosses j’en ai depuis l’an de grâce 1998 d’ailleurs. Quinze ans donc je paye, tous les mois, un abonnement téléphonique, pour

 Oui je voudrais celle-là, avec les gratte-ciels derrière, tout pareil399700_mustang_chernyj_tyuning_avtomobili_mashiny_avto_2560x1600_www.gdefon.ru_-150x150

 

ME FAIRE EMMERDER

 

Déjà d’une, je voudrais crier à la face du cosmos, ce vilain joueur de tours, ce cruel, ce Machiavel, que je voudrais revenir en arrière. Je sais que dans la vie faut rien regretter même pas le défrisage chimique mais je voudrais pliiiiiiiiiiiize que l’On me rembourse tout ce bon argent, dilapidé en francs et en euros, en abonnements inutiles, pour m’acheter, en cette bonne année 2013, une Mustang. Parce que je m’en tamponne les coquillettes comme d’une guigne, d’avoir un néléphone.

 

Par contre une Mustang, ça pète.

 

Certes, je ne suis pas naïve, ça ne veut pas dire qu’il n’y aura plus moyen pour mes congénères (fais attention, dans congénère ya génère) de me casser les bonbons par-ci, par-là. Mais sans mobile apparent, je ne pourrais me faire déranger que lorsqu’ils seront à portée d’esgourdes. Alors que là, oui je plaide coupable, coupable de bêtise, de panurgisme, de moutonnitude, je paye pour me faire

 

EMMERDER EN PERMANENCE

 

ET PARTOUT

 

EH OUI.

 

Voilà le topo. Avant, on se téléphonait que de fixe à fixe. Déjà d’une, ça mettait un peu de tabasco dans ta vie. Fallait rester à côté du guéridon, t’en éloigner que pour cas de force majeure: toilettes, manger, hôpital, manger, Dallas, manger. Laisser des instructions à des gens plus ou moins Alzheimer. Ou inattentifs. « Tu dis à Ginette que je reviens à 18h du bahut qu’elle vienne me chercher en mob, et qu’elle oublie pas de me rapporter mon T Shirt Anthrax je sens que j’ai une touche ». Faire la queue à la cabine publique. CA-BI-NEUEEE PU-BLI-QUEUUUE. C’est bien ma veine j’ai qu’1 lecteur et il est né l’année du suicide de Kurt Cobain.

 cabine_telephonique-150x150

 

 

 

Fluctuat nec mergitur

 

Et puis cette petite chose est arrivée. Petite, façon de parler, car tu te souviens comme moi que les 1er specimens pesaient 12 briques. Avec l’antenne télescopique. C’est bon de rire. Bon on est pas l’amicale des nostalgique du vieux matériel de télécommunication, on est pas des geeks et on a pas d’acné. D’abord on peut pas saquer Star Wars.

 alcatel_one_touch_easy-150x150

On était heureux! Heureux comme des gazelles sous poppers. On essayait dans toutes les pièces de la maison (et là ça capte? Et là? Et là??)(là je suisss dans la ruuuue!!! c’est folie! ) (on disait pas c’est énorme encore) (oui on a survécu sans dire c’est énorme). Certes, il y avait quelques ratés, qui ne faisaient que renforcer l’attachement viscéral qu’on avait à la bêêête. On était derrière SFR, Bouygues et Itinéris comme des supporters de foot décérébrés (oups pardon pléonasme). Vas-y BouiBoui, bientôt tu recouvriras les sud ouest de Nice, vas y SFRounet, t’es le 1er sur l’arrière pays!! La classe! C’est qu’on s’éclate à Villars sur Var. Je ne suis qu’un sanglot intérieur. Je veux partir de cette ville qui me fait penser à Délivrance. Je vis près d’un cimetière et les gens ici ont tous le même nom de famille.

 delivrance2-150x150

Mais je digresse.

 

Et puis, le piège s’est resserré. Les gens on commencé à changer, en légèreté. Je commençais à entendre des réflexions telles que

 

                  »tiens j’ai essayé de t’appeler hier, mais t’as pas répondu ». Regarde lourd de reproches. T’as pas répondu.

 

Tu dirais pas « tiens t’étais la dernière personne à pouvoir donner un rein à mon fils pour le sauver, mais tu as pas voulu » différemment.

 

Et non couillon, t’as compris l’embrouille?? T’as la patte dans le collet. Piégé!! Eu comme un bleu (chaud, le bleu!!)!! Tu ne peux plus dire « Scuse j’ai du m’éloigner du guéridon parce que j’avais la grosse commission à faire ». Ou alors « Scuse ma maman était au tel avait ma mémé. J’étais troize sur la liste d’attente autour du guéridon et c’est là que j’ai eu les crocs. Chuis revenue j’étais quatrième, et puis Dallas a commencé »

 meubles-et-rangements-gueridon-ou-table-de-telephone-1864478-gue-ridon-te-leance-8ef88_570x0-300x206

Le téléphone pleure

Non

 

Tu es joignable partout. Partout. Tout le temps.

 

Et si tu ne réponds pas, et bien tu es le dernier des derniers, autant cracher sur la stèle tombale des ancêtres de l’interlocuteur.

 

Et tu payes pour cette servitude, ce fichu fil à la patte.

 

Plus moyen de déambuler en écoutant le cuicui des oiseaux pépère, pipou, tranquillou, de mater un bon Derrick (oui, je suis à la page, je regarde des séries) sans interruption.

 

Nous affons les moyens de fous faire dekkrocherrrrrr

 

Et ben des fois j’ai pas envie. Tuez-moi.

 

Et voilàààà je passe pour une oursonne, une apatride, une juive errante, une patresse grecque, parce que je regarde pas assez souvent si mon putain de machin vibrouille au fin fond de ma boursasse pendant que je tâte du poireau à Intermarché.

 

Alors que, tiens toi bien, je passe environ 18 heures de ma vie à côté d’un fixe, et presqu’autant devant un écran (c’est le système coréen à mon taf, on dort 5 min toutes les 12h) (et pause pipi tous les 2 jours) on va me faire l’affront de me dire que je suis pas joignable.

 

Tais-toi tais-toi tais-toi j’entends d’ici tes récriminations futiles!! Et si j’ai un problème dis-tu?

 UN PROBLEME

Un calcul simple. 15 ans de portable. Combien de problèmes? Je veux dire un  problème qui soit d’ordre à n’être résolu qu’AVEC UN TELEPHONE. Pas la panne d’essence à 500 m de la pompe. Pas les bonbons qui piquent que t’as oublié d’acheter (je te l’accorde, c’est grave de ne pas avoir de bonbons qui piquent, mais c’est solutionnable) (saupoudre un doigt de ton gant mapa de poudre détergente et  déguste) . Non genre Jack Bauer qui a besoin que tu bigophones Obama dans la seconde pour lui donner les résultats du sudoku du Nice-Matin. Mais d’une (je sais je sais, je fais des -et d’une- et puis il n’y a pas de deuze, je travaille sur moi tu sais, mais à chaque jour suffit sa peine) (et tant va la cruche à l’eau)

 uwderrick13.5.13-150x150purée même Derrick en a un 

D‘une, donc, je ne collaborerai jamais avec Jack Bauer parce que je suis d’une origine propice à jouer les terroristes barbus dans l’un de ses épisodes (tu sais, les faux Iraniens qui parlent avec un accent arabe parce que les producteurs ils croient qu’on est tous pareils) Allo!!! Guantanamo ça te dit quelque chose? L’Iranienne qui avait les résultats du sudoku elle faisait quoi dans la street à cette heure-ci d’abord?? Viens on lui fait griller les poils du nez. Non on change de torture elle a l’air contente qu’on lui grille les poils du nez. Au prix que ça coûte chez le dermato tu m’étonnes, John.

 

De deuze (heheheyy) je ne joue pas au sudoku mais aux mots fléchés.

 

Tout ça pour dire qu’en 15 ans je n’ai jamais eu besoin de téléphone dans des cas d’extrême urgence

petito uno  Je ne suis pas alpiniste

compay secundo en cas de panne de voiture j’ai 2 pieds et même un jerrican

pepito troizio sur l’autoroute il y a des merveilleux nénéphones accrochés au sol pour les gens comme moi

picolo quatorzio n’ayant aucun sens de l’orientation je ne pourrais pas dire où je suis . « c’est quelque part, à 15 min en revenant de chez ma maman, mais pas par la route moche, par la jolie avec le palmier dans le virage, mais j’ai pas vu la route défiler parce que je me fais des tartines en même temps que j’écoute Macha la nuit dans ma caisse »ça le fait moyen.

pipolo cinquo dans les ascenseurs aussi il y a des néléphones qui amènent directement des pompiers t’ouvrir les portes en criant ne paniquez paaaaaaas alors que t’es assise par terre en train de manger des curly. Oui il y a un dieu tu tombes dans les pannes d’ascenseurs en revenant des courses.

Voili voilou,  CQFD

 

Reprenez. Donnez-moi ma Mustang.

 

J‘ajoute au réquisitoire: cette petite daube qui valait 1€ avant (avec tes points de fidélité!) et qui coûte 600€ depuis qu’un pervers muni d’une grosse pomme (brûle en enfer, enfoiré) a lobotomisé la planète pour faire croire que c’est normal. 600€. Pour un téléphone. 25% d’un sac Chanel. Un téléphone.

chanel-sac-prix-150x150wééé je ferais pareil avec le mien

Côté bilan négatif toujours: les soirées autistiques avec les amis tous plongés dans leur bousin à écrire à d’autres gens mieux que leur présente compagnie, faut croire. Des gens qui restent les bras levés pendant 2h30 aux concerts pour je cite FILMER au lieu de profiter. Tu vas me dire que leur caca de capture artisanale ils vont le regarder, en lo-fi visuelle ET auditive avec tressautements et brouhaha environnant en sus? hmmmm. A l’heure de la HD? (t’as vu?! Chuis trop moderne). Tiens-toi à ton slip ma canaille. Certains filment mêmes les feux d’artifices. Ok ok ok je suis dépassée ptète ben qu’oui. Mais il faudra m’expliquer comment, grands dieux, non d’une pipe à douille, et pourquoi prendre la voiture affronter les bouchons, chercher une place, écraser 2 ou 3 touristes scandinaves pour avoir une place de bagnole, sortir ta pelle et les enterrer au fond du parking, aller prendre place sur le front de mer chargé d’une glacière de 35 kilos, attendre 3h30 à peu près que la nuit étoilée et crépusculaire tombe sur la baie de Cannes (toi aussi tu kiffes ça hein, le pyrotechnique de Cannes, ça rappelle la guerre, c’est chouette) pour après tout rater parce qu’on essaye de filmer ça avec une bouse qui ne capte correctement ni l’image nocturne, ni le son, ni la délicieuse odeur de soufre (qui me rappelle mon enfance dans les marais).

Quoi? Quoi? Quoi.

Tu vas me traiter d’affreuse réactionnaire?? Me dire que j’enfonce des portes ouvertes? Je te fais penser, insulte suprême, à ces powerpoints ringards qui disent « tu sais que t’es en 2013 quand les gens filment les feux d’artifices avec leur téléphone gna gna gna gna gna gn agna gna « . Et bien vas -y. Parce que j’ai des défauts, mais j’accepte la critique.

 

Sans rancune. Je vais chercher ma masse et je te casse les 2 genoux. Tu pourras appeler le 06 de ta mère pour qu’elle t’entende pleurer.

 

A moins qu’elle n’ait plus de batterie. 

 

 

 

 

 

 


3 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Laeti

    Certainement le meilleur billet ! Bravo Edith’O
    ps : mention spéciale à « illico presto con parmigianno » :-) )

  2. Bryyyce

    Pète lui aussi les coudes!!!!!

    Que c’est bon de te sentir d’attaque comme ça au début de la semaine :D J’adore

  3. Patsy

    Que du bonheur, ce que beaucoup de gens (mais qui sont ces gens



Laisser un commentaire

La Cave à Cabraal |
Kiocasino |
le rêve éveillé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thebluecat
| Enattendantlescoyotes
| Blog de Thibault Delavaud, ...